Vivonne, Roman

Jérôme Leroy

Table Ronde

  • par (Libraire)
    16 avril 2021

    La poésie peut sauver le monde !

    La France en 2030. Catastrophes climatiques, conflits entre différentes milices armées ravagent le pays. Dans ce chaos, l'éditeur Alexandre Garnier part à la recherche d'un ami d'enfance, Adrien Vivonne, poète devenu mythique malgré lui.
    Dans son enquête, Garnier interroge différentes personnes qui ont connu Vivonne et son récit se balade à travers les époques, des années soixante insouciantes jusque dans un avenir très proche, beaucoup moins insouciant. Son histoire oscille entre différents genres littéraires, du récit dit dystopique (mais pas tant que cela, comme le confesse l'écrivain dans certaines interviews) au fantastique.
    Le futur présenté ici est effrayant mais l'auteur ose penser que la poésie peut changer le monde, que le mot utopie doit retrouver ses lettres de noblesse et que la littérature doit être vue comme le médicament ultime.


  • par (Libraire)
    5 mars 2021

    La poésie c'est la force

    Un typhon absolument démentiel ravage complètement l’Île de France. Garnier, éditeur reconnu et parisien jusqu'au bout des cheveux, assiste au cataclysme depuis son bureau. S'ensuivent de longues heures sans électricité ni moyen de communication, dans un Paris insalubre et franchement répugnant. Ces heures se transforment en séance d'introspection, à grand renfort de souvenirs, notamment ceux liés à son ami Adrien Vivonne dont il n'a plus de nouvelle depuis 20 ans. Et le bilan n'est pas fameux : entre ambition, petit complexe de supériorité et misérables jalousies, il n'en sort pas vraiment grandi le Garnier.
    Bien secoué par son expérience de survie, et quelque peu en quête de rédemption, Garnier décide de partir à la recherche de Vivonne. Il faut dire qu'il a des petites choses à se faire pardonner. Sauf que le monde s'effondre, le typhon est une aimable plaisanterie face à un pays où le gouvernement n'est plus souverain, attaqué par des milices en tous genres. Et pour ne rien arranger la menace de la Grande Panne prend sérieusement forme.
    Et là vous vous dites que vous n'avez absolument pas envie de lire un roman apocalyptique. Nous sommes tout à fait d'accord ! Jérôme Leroy n'aime rien de plus que de forcer les traits de notre société, et de nous les mettre sous le nez avec force. Mais il va beaucoup plus loin : Vivonne est tellement plus qu'un genre littéraire. En partant d'une situation apparemment désespérante, nous l'aurons tous compris, il va nous balader de personnage en personnage, tous avec leur propre manière de lutter et de survivre. Chaque personnage, sans exception aucune, possède un grâce particulière. Chaque rencontre nous fera découvrir une facette du fameux Adrien Vivonne. Et Vivonne est la grâce, la résilience, l'espoir, les mots et leur musique. Il est tout, il est religion ou pas, c'est selon. De toutes façons vous y verrez votre beauté, celle qui fait que ce roman est lumineux.


  • par (Libraire)
    30 janvier 2021

    A la recherche du poète perdu...

    2030. C'est l'heure du Stroke - une panne informatique planétaire - du dérèglement climatique, de l'effondrement des structures étatiques...les Dingues sont au pouvoir; les milices se partagent le territoire; c'est une casi guerre civile. Dans ce contexte de fin du monde, l'éditeur Alexandre Garnier se souvient de son ami d'enfance Adrien Vivonne, mystérieusement disparu en 2008, dont il a publié les livres entre 1989 et 2007 dans sa maison d'édition Les Grandes Largeurs. Rongé par la culpabilité de n'avoir pas soutenu le talent de son ami écrivain, il part à la recherche des dernières personnes l'ayant côtoyé. Il tente par là d'en faire une biographie, afin de réhabiliter l'homme et surtout l'oeuvre.
    Jérôme Leroy livre ici un roman majestueux, en dressant le portrait d'un écrivain énigmatique et lumineux. Mais surtout, un magnifique hymne au pouvoir de la littérature, dans un monde qui court à sa perte. Un livre éminemment poétique, à la construction rigoureuse, servi par une plume soignée. Un livre envoûtant... mais aussi militant. L'auteur excelle autant dans le registre de l'anticipation que dans l'évocation des décennies de la fin du XXème siècle.
    Et si la poésie allait sauver le monde...?


  • par (Libraire)
    21 janvier 2021

    Coup de coeur de Rémi

    Alors, oui, je me suis surpris, parfois, à dire des trucs comme "ouiiiiii, en France, on a des bons auteurs, ouiiii, mais bonnnn, parfois, ça touurne toujours autour des mêmes sujets" gnagnagna
    Bon. Je persiste à penser qu'une partie de la production française (le roman social urbain avec une graphiste trentenaire, les habituelles déambulations dans le Paris artistique de la Belle Epoque, et les romans de la vie sexuelle de l'auteur qui-pense-que-la-sienne-est-nécessairement-plus-intéressante-que-celle-de-ses-lecteurs) est, au mieux, pénible.
    MAIS c'est sans compter qu'en France on a des gugusses qui en ont sous le capot !
    Tenez, Jérôme Leroy, par exemple, balance Vivonne en cette rentrée d'hiver, aux trèèèès recommandables Éditions La Table Ronde
    .
    Grosso modo, dans une France qui s'effondre, entre guerre civile et catastrophe climatique, l'écho d'un poète récemment évaporé, Adrien Vivonne, semble persister, et son oeuvre, discrète jusque là, produit chez ses lecteurs des effets physiques très puissants. Les textes se passent de main à main, comme un trésor secret, et portent en eux, finalement, la dernière poche de résistance passive : la poésié et la beauté.
    Dans ce dawa général, son éditeur, Alexandre Garnier (un trou-du-cul, pour le faire court) part à sa recherche.
    EN gros.
    Donc, chers amis :
    - SI vous voulez de l'imagination et du souffle, Lisez Vivonne.
    - Si vous voulez du style, lisez Vivonne.
    - SI vous voulez être étonné, lisez Vivonne.
    Vraiment, ce roman, à la fois désespérant par son tragique et sa mélancolie d'une France d'avant, et profondément enthousiasmant par sa pensée et sa foi immense dans le pouvoir des textes; est gé-nial.
    Bref, un énorme coup de coeur.
    Rém


  • par (Libraire)
    27 décembre 2020

    Mystérieux Vivonne

    Retrouver la plume de Jérôme Leroy c'est retrouver une maison de famille, une maison de vacances, une thébaïde, un lieu où l'on retourne, où l'on se sent chez soi, où l'on peut tomber les masques, où tout semble figé dans le temps, et pourtant, dès qu'on pousse cette porte, qu'on ouvre la première page du roman, on sent un picotement dans la nuque, quelqu'un, quelque chose, en notre absence a changé, est-ce un objet qui a bougé, un meuble, ce mélange de familier et d'étrange. Ce nouveau roman n'y échappe pas. Il y a les éléments qui nous font dire, oui, c'est bien lui, et ceux qui nous surprennent, nous étonnent, dans quelle nouvelle aventure nous embarque-t-il? Vers quels nouveaux territoires géographiques, romanesques, littéraires, intimes? Ce livre là est un havre de paix et un chaos.
    Une enquête surprenante pour retrouver ce mystérieux poète qui semble fuir, nous échapper, dans un futur proche où seul la poésie pourrait nous sauver.

    ~ Aurélie ~