• par (Libraire)
    27 septembre 2021

    De ceux qu'on ne peut oublier

    Un ami me l'a conseillé, voici le message que je lui ai envoyé : "Il me reste encore 100 pages, il ne me reste que 100 pages... J'ai envie de reprendre ma lecture, je ne veux pas que ça se termine... Je veux sortir de cette cellule, je ne veux pas quitter les marais, pas quitter Kya."


  • par (Libraire)
    17 août 2021

    Aux amoureux de la nature

    Kya, "la Fille des marais", est incomprise. Tous la croient sauvage, analphabète. Quand un drame se produit près de chez elle, on l'imagine coupable. Elle ne pourra compter que sur elle-même pour s'en sortir...

    Même si le début est long, il faut persévérer pour découvrir ce roman puissant. Un hymne à la nature renversant. Vous vous émerveillerez devant la beauté des marais. On admire la force de Kya.

    Coup de cœur ! ❤


  • par (Libraire)
    3 août 2021

    Magnifique

    En Caroline du Nord, dans les années 50, on va suivre Kay, surnommée "La fille des marais".
    Un premier roman magistral, un hymne à la Nature, dans un climat de violence mais aussi d'amour.
    Vous allez voyager sans bouger de votre fauteuil.

    Nathalie & Françoise


  • 31 juillet 2021

    Un voyage en pleine nature et à travers le temps...

    La vie de Kya est un roman à elle seule, c'est certain. A travers ses yeux, nous découvrons son monde : le marais. Les oiseaux, les plantes, les coquillages, les animaux... Rien n'a de secret pour elle dans son petit univers. A part peut être... les humains. Rejetée par la société, elle devra slalomer entre ce qu'il reste de sa famille, les garçons/hommes qu'elle aimera, les institutions.
    Un plongée en immersion totale qui vous prend aux cœur et ne vous lâche pas avant la dernière page.


  • 25 juin 2021

    Conseillé par Coralie, Étienne et Léa

    Années 60 en Caroline du Nord. Kya grandit dans les marais entourant la petite ville de Barkley Cove. Seule et abandonnée tour à tour par ses frères et sa mère, elle grandira en partie à l'ombre de son père. Leurs passages en ville ne passent pas inaperçus, tout le monde les fuit. Ils sont les seuls à habiter le marais et ont mauvaise réputation.
    Lorsque son père disparait à son tour, Kya va tenter de prendre sa vie en main. Peu à peu, son quotidien s'organise, elle pêche et vend ce qu'elle trouve à Jumping, un vieux Noir qui tient une pompe à essence dans la marina. Elle vit de dons, de farine de gruau et de ce que veut bien lui donner ce marais.
    Dans ce quotidien morne et répétitif, Tate va être son sauveur. Il dépose sur une souche des plumes d'oiseaux pour sa collection et l'apprivoise.
    Ce jeune homme va lui apprendre à lire. Dès lors, elle va se renseigner sur tout ce qui a trait à la vie du marais : arbres, piafs qu'elle aime tant, champignons, etc.
    Elle observe tout, lit, retient et s'imprègne autrement de ce lieu qui l'abrite et la sauve.
    Mais Tate, comme ses frères et ses parents, va partir à son tour.
    A nouveau seule, abandonnée, déçue, elle continuera à explorer son marais, avec l'envie de ne plus jamais se laisser approcher, pour ne plus jamais être déçue.
    Cependant, elle va se laisser séduire, apprivoiser par celui qui lui promet une vie différente. Mais un jour, l'irréparable se produit. Saura-t-elle s'en sortir malgré les a-priori des habitants de la ville, malgré son côté sauvage et solitaire ? Qui seront ses alliés dans ce grand chambardement ?

    Delia Owens est une conteuse hors pair. Une voix qui fait ressentir la douceur au-delà des colères, une voix puissante et vraie.
    "Là où chantent les écrevisses" n'est pas sans rappeler le très beau et inoubliable "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur" d'Harper Lee, un roman d'apprentissage fort.


  • par (Libraire)
    17 juin 2021

    Vrai coup de cœur !

    Le premier roman de la zoologue Delia Owens est fluide, poétique, romanesque et surtout intrigant. La solitude de "la fille des marais" est le maître mot dans cette nature sauvage de Caroline du Nord.


  • par (Libraire)
    14 juin 2021

    On peut dire de ce roman que si vous ne l’avez pas encore lu vous avez de la chance! La chance de découvrir Kya qui dès ses 10 ans, en 1956, doit se débrouiller seule. Elle vit dans les marais de Caroline de Nord et en grandissant elle devient « La fille des marais », experte en faune et flore mais marginalisée et rejetée de tous, ou presque. Ce roman m’a fait penser à un de mes romans préférés « Le prince des marées » de Pat Conroy, un éloge à la nature un roman fleuve inoubliable, un ÉNORME coup de cœur !

    Valérie


  • par (Libraire)
    12 juin 2021

    1952, Caroline du Nord, Kya a six ans. Elle vit entourée de ses parents et de ses frères et sœurs dans le marais. Le jour où Ma part avec ses belles chaussures, Kya sait qu’elle ne reviendra pas. Peu à peu, tous les membres de sa famille fuient le père alcoolique et violent. Même Pa finit par ne pas revenir. La petite fille doit alors apprendre à survivre seule. Elle devient celle que tout le monde surnomme La fille des marais, sauvage et insaisissable. Impossible pour elle de se confronter aux autres et d’aller à l’école, elle observe la vie dans la nature. Seul Tate réussi à l’apprivoiser. Avec lui, elle découvre la lecture, l’écriture, les sciences naturelles et la poésie. Et l’amour aussi. Mais Tate doit finir ses études loin du marais et l’abandonne également …
    1969, le beau Chase est retrouvé mort dans le marais. Qui peut en vouloir à ce jeune garçon à l’avenir prometteur ? L’enquête se dirige immanquablement vers Kya : elle seule connait le marais comme sa poche. Mais les hommes l’ont trop déçue, il lui est impossible de donner sa confiance à qui que ce soit, même pour sa défense.
    De page en page, les deux époques finissent par se rejoindre doucement. Experte reconnue sur la faune et la flore du marais, on découvre une femme naturelle et candide, prisonnière de la solitude qui s’abat sur elle tout au long de sa vie. Roman de l’abandon et de la construction de soi, le marais devient la terre nourricière et la mère aimante. Dans cet univers marécageux, des poèmes traversent les chapitres, légers comme les plumes que Kya collectionne. On la suit sur son bateau dans le labyrinthe du bayou ; on nourrit les goélands et les mouettes ; on s’émerveille devant la beauté de la plume fine et noire du grand héron bleu et on veut découvrir avec elle là où chantent les écrevisses … Et si finalement c’était ça la liberté ?


  • 28 mai 2021

    De l'enfance au crépuscule d'une vie, le destin d'une femme abandonnée très tôt par les siens qui, par son amour de la nature, va surmonter les difficultés et s'émanciper avec détermination et humilité.
    Une leçon de courage et de poésie.


  • par (Libraire)
    19 mai 2021

    Le récit de la jeunesse de Kya qui grandit seule dans les marais de la Caroline du Nord des années 50 s'entremêle à une investigation autour de la découverte d'un corps vingt ans plus tard.

    Roman d'apprentissage, d'amour, d'évasion, ode à la nature et enquête pour meurtre : tout ceci et plus dans ce très beau (premier) roman !