Les Révolutions de Bella Casey

Les Révolutions de Bella Casey

Mary Morrissy

Quai Voltaire

  • 24 avril 2016

    Une anti-héroïne inoubliable

    Pour peu qu'on s'y attarde un peu, la couverture de cette nouvelle pépite des éditions Quai Voltaire donne d'intéressantes indications de lecture. L'auteure elle-même ne s'y est pas trompée qui l'analyse sur son site internet : on y voit un piano abandonné dans une rue, tandis que les flammes dévorent les façades en arrière-plan. A l'instar de l’héroïne, Bella Casey, ce piano tient debout dans un Dublin en feu. Le roman débute sur l'insurrection irlandaise de Pâques 1916. Bella, jeune mère de famille, est dehors avec son jeune fils pour trouver à manger. Inconsciente face au danger, elle décide de ramener dans leur logis ce piano abandonné. Une scène d'ouverture qui campe un aspect de la personnalité de Bella trompeur... Des révolutions intérieures, cette femme en connaîtra plus d'une ! Sœur ainée d'un chantre de la scène nationaliste naissante en Irlande (pas encore république et toujours sous le joug de l'Angleterre), Sean O'Casey.

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u