Rentrée Littéraire 2016 : Les coups de cœur de nos client(e)s !

Rentrée Littéraire 2016 : Les coups de cœur de nos client(e)s !

L'archipel d'une autre vie
18,00

"Dans l'immensité sauvage de la taïga, les hommes révèlent leur courage ou leur cruauté. Survivant à ses dangers et à la folie des hommes, Pavel atteindra l'archipel des Chantars, réputé inaccessible, en compagnie d'un fuyard, et ils construiront une autre vie.
Parcours initiatique, hymne à la nature sauvage, peinture réaliste des intrigues humaines, à l'ère soviétique, c'est de tous les livres de Makine celui que j'ai préféré." Hélène DC


14 juillet
19,00

La prise de la Bastille est l’un des évènements les plus célèbres de tous les temps. On nous récite son histoire telle qu’elle fut écrite par les notables, depuis l’Hôtel de ville, du point de vue de ceux qui n’y étaient pas. «14 Juillet» raconte l’histoire de ceux qui y étaient. Un livre ardent et épiphanique, où notre fête nationale retrouve sa grandeur tumultueuse.


“ De la Bastille, il ne reste rien. La démolition du bâtiment commença dès la nuit du 14 juillet 1789. De l’événement, nous avons les récits du temps. Les députations de notables qui se rendirent à la citadelle et les délibérations de l’Hôtel de Ville y prennent une importance démesurée. On nous raconte la prise de la Bastille du point de vue de ceux qui n’y étaient pas ; et qui vont devenir nos représentants. Ils n’y étaient pas et ne souhaitaient d’ailleurs pas que la Bastille tombe. Ils firent même tout pour l’empêcher. Mais ils ont laissé des témoignages. Car ces gens-là savaient écrire.
Il fallait donc retrouver les relations des gens ordinaires, s’appuyer sur le récit personnel de leur participation à l’émeute du 14 Juillet. Il fallait éviter tout surplomb, afin de ne pas écrire un 14 Juillet vu du ciel. En m’en tenant aux récits méprisés, écartés, j’ai voulu me fondre dans la foule. Et puisque c’est bien le grand nombre anonyme qui fut victorieux ce jour-là, il fallait également fouiller les archives, celles de la police, où se trouve la mémoire des pauvres gens.
L’Histoire nous a laissé un compte et une liste : le compte est de 98 morts parmi les assaillants ; et la liste officielle des vainqueurs de la Bastille comporte 954 noms. Il m’a semblé que la littérature devait redonner vie à l’action, rendre l’événement à la foule et à ces hommes un visage.
À une époque où un peuple se cherche, où il apparaît sur certaines places de temps à autre, il n’est peut-être pas inutile de raconter comment le peuple a surgi brusquement, et pour la première fois, sur la scène du monde.”

E.V


Fils du feu
16,50

"Tout le livre est écrit dans un style puissant et poétique qui nous emporte et nous fait ressentir directement les atmosphères et les émotions. Pour un premier livre c'est un régal." N et C


Ecoutez nos défaites

Gaudé, Laurent

Actes Sud

20,00

Un agent des services de renseignements français gagné par une grande lassitude est chargé de retrouver à Beyrouth un ancien membre des commandos d'élite américains soupçonné de divers trafics. Il croise le chemin d'une archéologue irakienne qui tente de sauver les trésors des musées des villes bombardées. Les lointaines épopées de héros du passé scandent leurs parcours – le général Grant écrasant les Confédérés, Hannibal marchant sur Rome, Hailé Sélassié se dressant contre l’envahisseur fasciste... Un roman inquiet et mélancolique qui constate l'inanité de toute conquête et proclame que seules l’humanité et la beauté valent la peine qu'on meure pour elles.


J'ai toujours ton cœur avec moi
16,50

"Après la mort de Siggy, sa mère, Hildur prend possession de la maison qu'elle lui a léguée, sur la petite île de Flatey, en Islande. C'est un voyage au cœur des souvenirs, le deuil d'une mère, "qui jamais n'endossa le rôle de mère" et lui transmit avec son excentricité et sa fragilité, la folie qui l'envahit par bouffées de cauchemars. Au terme du voyage, une possible renaissance.
C'est un récit onirique et poétique, construit par bribes, tout en légèreté.
Je l'ai beaucoup aimé."
Hélène DC