Taqawan
EAN13 : 9782374910789
ISBN :978-2-37491-078-9
Éditeur :Quidam Édition
Date Parution :
Nombre de pages :220
Dimensions : 21 x 14 x 1 cm
Poids : 278 g

Taqawan

De

Vendu par La Boîte de Pandore (Lons-le Saunier 39000)

20.00€
« Ici, on a tous du sang indien et quand ce n’est pas dans les veines, c’est sur les mains. »

Le 11 juin 1981, trois cents policiers de la sûreté du Québec débarquent sur la réserve de Restigouche pour s’emparer des filets des Indiens mig’maq. Emeutes, répression et crise d’ampleur : le pays découvre son angle mort.
Une adolescente en révolte disparaît, un agent de la faune démissionne, un vieil Indien sort du bois et une jeune enseignante française découvre l’immensité d’un territoire et toutes ses contradictions. Comme le saumon devenu taqawan remonte la rivière vers son origine, il faut aller à la source…
Histoire de luttes et de pêche, d’amour tout autant que de meurtres et de rêves brisés, Taqawan se nourrit de légendes comme de réalités, du passé et du présent, celui notamment d’un peuple millénaire bafoué dans ses droits.

Éric Plamondon (Auteur) a également contribué aux livres...

Donnacona

Donnacona

Éric Plamondon

Le Quartanier

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 13,00 €
Pomme S, 1984 - volume 3

Pomme S, 1984 - volume 3

Éric Plamondon

Phébus

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 15,00 €
Le sillage de la baleine

Le sillage de la baleine

Francisco Coloane

Libretto

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 9,70 €
Mayonnaise, 1984 - volume 2

Mayonnaise, 1984 - volume 2

Éric Plamondon

Phébus

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 16,00 €
Ristigouche

Ristigouche

Éric Plamondon

Le Quartanier

Indisponible sur notre site
Hongrie - Hollywood Express, 1984 - Volume 1
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 14,00 €
En savoir plus sur Éric Plamondon

2 Commentaires 5 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

Bienvenue dans le Nouveau Monde !

5 étoiles

Par . (La Boîte de Pandore)

Taqawan parle des indiens Mi'gmaqs (ou Micmacs) et de saumon. Taqawan, c'est ainsi que les indiens Micmacs désignent le saumon qui effectue son tout premier voyage vers sa rivière d'origine. Les Micmacs habitent dans le comté de Restigouche, au Québec. Ils vivent essentiellement de la pêche et plus particulièrement de la pêche au saumon.

En 1981, le gouvernement québecois a voulu contraindre les indiens à demander des permis pour pêcher, sous prétexte de préserver les saumons. Tandis que des chalutiers pillaient allégrement les réserves sous-marines, on demandait donc à ce peuple de quémander une des dernières libertés qu'ils avaient conservées, celle de pouvoir nourrir leurs familles. Face à leur refus, les autorités ont donc envoyé les policiers pour réprimer la résistance.

À travers l'histoire d'Océane, une jeune indienne, Éric Plamondon raconte un épisode pas très glorieux de l'histoire du Québec. Le texte est divisé en chapitres assez courts (le roman fait 200 pages), mêlant anecdotes historiques, naturalistes, et fiction. Tout cela est empreint de violence mais aussi de cette poésie si magique propre à la «philosophie» indienne. Cette mosaïque littéraire rend ainsi compte de la complexité du contexte.
Ce roman est d'une simplicité exemplaire mais il est d'une efficacité redoutable. J'ai commencé à lire Taqawan, et je n'ai pas pu le lâcher !
Une belle découverte !

Commentaires des libraires

Amérindien, Québec

4 étoiles

Par .

Le 11 juin 1981, trois cents policiers de la sûreté du Québec débarquent sur la réserve de Restigouche pour s’emparer des filets des Indiens mig’maq. Emeutes, répression et crise d’ampleur : le pays découvre son angle mort.

Et moi aussi.

L’auteur choisi de nous faire suivre une jeune adolescente victime, ainsi qu’un agent de la faune qui démissionne, une institutrice française et un Indien en marge de la tribu. En toile de fond, les tractations politiciennes autour du contrôle de la pêche au saumon.

En de courts chapitres, l’auteur nous parle aussi de la tribu des Mig’maq et de certaines de ses coutumes.

Le saumon est également énormément présent dans ces pages.

Un roman fort sur cette pages sanglante de l’histoire de la Gaspésie, fin d’un parcours nomade pour les Indiens, début de colonisation pour les Blancs.

L’image que je retiendrai :

Celle du saumon remontant le cours de sa rivière natale, et qui porte différents noms.