Les Suppliciées du Rhône
EAN13 : 9782253045687
ISBN :978-2-253-04568-7
Éditeur :Préludes
Date Parution :
Collection :Préludes Noir
Nombre de pages :448
Dimensions : 20 x 13 x 2 cm
Poids : 418 g
Langue : français

Les Suppliciées du Rhône

De

Vendu par La Boîte de Pandore (Lons-le Saunier 39000)

16.90€
Lyon, 1897. Alors que des corps exsangues de jeunes filles sont retrouvés dans la ville, pour la première fois des scientifiques partent à la recherche du coupable, mettant en pratique sur le terrain toutes les avancées acquises en cette fin de XIXe siècle. Autopsies des victimes, profils psychologiques des criminels, voilà ce que le professeur Alexandre Lacassagne veut imposer dans l’enquête avec son équipe, mais sait-il vraiment ce qu’il fait en nommant à sa tête Félicien Perrier, un de ses étudiants aussi brillant qu’intrigant ? Entouré d’Irina, une journaliste pseudo-polonaise, et de Bernard, un carabin cent pour cent janséniste, Félicien
va dénouer, un à un, les fils enchevêtrés de cette affaire au coeur d’un Lyon de notables, d’opiomanes et de faiseuses d’anges. Jusqu’à ce que le criminel se dévoile, surprenant et inattendu, conduisant le jeune médecin au-delà
de ses limites.

LE POLAR HISTORIQUE ÉVÉNEMENT SUR LA NAISSANCE DE LA CRIMINOLOGIE.

Voici Les Experts à Lyon en 1897, passionnant ! Julie Malaure, Le Point.

PRIX DU ROMAN KOBO BY FNAC-PRÉLUDES-LE POINT

1 Commentaire 4 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

Lyon, policier

4 étoiles

Par .

Le récit nous entraîne dans la ville de Lyon entre la colline qui prie et la colline qui travaille, en passant par le milieu des opiomanes et des faiseuses d’anges.
Même si j’ai trouvé le style un peu pompeux et parfois maladroit, mélangeant codes du XIXe et parlé moderne, j’ai aimé découvrir les débuts de la médecine légale, les premières innovations scientifiques avec trois fois rien.

Une plongée intéressante dans la ville brumeuse et sombre, ses traboules et ruelles escarpées.

L’image que retiendrai : celle des fumeries d’opium, j’ai découvert qu’il y en avait dans cette ville.

https://alexmotamots.fr/les-suppliciees-du-rhone-coline-gatel/