Une famille comme il faut
EAN13 : 9782365694216
ISBN :978-2-36569-421-6
Éditeur :Les Escales Éditions
Date Parution :
Nombre de pages :281
Dimensions : 23 x 14 x 2 cm
Poids : 395 g

Une famille comme il faut

De

Dans son quartier de Bari, au sud de l'Italie, tout le monde connaît Maria sous le nom de Malacarne, « mauvaise chair », en raison de sa peau mate et de sa nature rebelle, un surnom qui lui colle à la peau telle une prophétie à laquelle elle ne pourrait échapper. Maria grandit dans une famille pauvre, entre une mère douce mais effacée et un père violent et autoritaire.
Ce milieu rude est pourtant loin d'être dépourvu d'amour, même si souvent les coups viennent combler le vide des mots qui manquent. Pour les filles du quartier, l'avenir se résume au mariage avec un pêcheur misérable ou un voyou, seulement Maria se refuse à cela. Elle s'en sortira seule en faisant des études, unique porte de sortie pour elle.
Mais peut-on vraiment s'affranchir et réaliser ses rêves sans jamais se retourner ni se trahir ?

Porté par une écriture sensuelle et évocatrice, Une famille comme il faut dresse le portrait saisissant d'une femme forte qui choisit de vivre libre.

"Retenez le nom de l'auteure Rosa Ventrella et de son héroïne Maria, dite Malacarne, petite fille née dans un quartier pauvre de Bari. Le nouveau miracle italien qui a déjà conquis le monde entier." Cristina De Stefano - Elle

Rosa Ventrella (Auteur) a également contribué au livre...

La fille au sourire de perles

La fille au sourire de perles

Rosa Ventrella, Elizabeth Weil, Clemantine Wamariya

Les Escales Éditions

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 20,90 €
En savoir plus sur Rosa Ventrella

1 Commentaire 4 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

Familles italiennes.....

4 étoiles

Par .


Il y a un petit air d’Elena Ferrante derrière ce roman de Rosa Ventrella.
Bari et non Naples, les années 80, au lieu des années 50… mais pour le reste, nous sommes dans le même contexte, une famille pauvre, un père autoritaire, une petite fille brillante, dont le caractère est bien affirmé, des frères et une famille ennemie.

Ici, en revanche, pas de grande histoire d’amitié, mais un grand amour entre Maria et Michele, dernier fils de cette fameuse famille, que tout le monde déteste mais en même temps fascine, par son pouvoir et sa violence.
Revanche sociale, drames familiaux… tous les ingrédients sont réunis pour que ce roman soit le premier d’une saga, car la fin très « ouverte » laisse imaginer avec impatience, une suite.