La Mort du Khazar rouge
EAN13 : 9782021414011
ISBN :978-2-02-141401-1
Éditeur :Le Seuil
Date Parution :
Collection :ROMAN ET.HC
Nombre de pages :384
Dimensions : 22 x 14 x 2 cm
Poids : 430 g

La Mort du Khazar rouge

De

Qui a tué l'éminent professeur d'histoire Yitzhak Litvak, de l'université de Tel Aviv ? C'est la question à laquelle tente de répondre le commissaire Émile Morkus, un des rares hauts gradés arabes de la police israélienne. Mais quelle piste suivre ? Célibataire sans enfant, Litvak semblait vivre seul, surtout préoccupé de l'avancée de ses travaux. Celle d'une mauvaise rencontre ? D'un étudiant voulant se venger d'un échec quelconque ? Ou celle d'un règlement de comptes entre ces universitaires qui, comme dans toutes les facultés du monde, se détestent cordialement ? L'affaire prend une autre tournure quand le frère jumeau de Litvak est à son tour assassiné, et que certains services israéliens travaillent ostensiblement à étouffer l'affaire. Shlomo Sand, lui-même professeur (émérite) d'histoire à l'université de Tel Aviv, nous régale dans ce premier roman policier à mettre en scène les débats qui déchirent la culture politique israélienne, la paranoïa et l'incapacité des services de sécurité et, surtout, la force aveugle d'un récit biblique sur les origines de l'État hébreu auquel il est dangereux de toucher. Shlomo Sand est déjà l'auteur de nombreux travaux historiques, parmi lesquels Comment le peuple juif fut inventé (Fayard, 2008), qui a suscité des nombreuses controverses, où il questionne durement la construction mémorielle de l'État d'Israël.

Shlomo Sand (Auteur) a également contribué aux livres...

Qu'est-ce qu'une nation ?

Qu'est-ce qu'une nation ?

Ernest Renan

Flammarion

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 6,00 €
Israel Face A Son Passe

Israel face a son passe

Shlomo Sand, Avi Shlaim, Derek Jonathan Penslar

Arkhê

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 15,20 €
De la nation et du peuple juif chez Renan

De la nation et du peuple juif chez Renan

Shlomo Sand

Éditions Les Liens Qui Libèrent

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 11,70 €
En savoir plus sur Shlomo Sand

1 Commentaire 3 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

3 étoiles

Par .

Le roman s'ouvre sur le meurtre d'Yithzak Litvak, un historien israélien, auteur d'un ouvrage très controversé démontrant que que les Juifs d'Europe de l'Est descendraient des Khazars et non pas, comme ils le croient, du roi David. Il affirme que, par là même, les palestiniens en seraient les héritiers légitimes. Cette théorie subversive, qui ébranle l'un des fondements de la pensée sioniste en remettant en cause le droit de la diaspora juive à occuper la terre d'Israël, serait-elle à l'origine de la mort de Litvak et de celles qui vont suivre ?

Le commissaire Emile Morkus et ses équipiers chargés de résoudre l'affaire entraînent le lecteur dans une enquête étrangement peu satisfaisante. Ce n'est que 20 ans plus tard qu'elle va connaître un rebondissement inespéré... Je n'en dis pas plus pour vous laisser le plaisir de découvrir toute l'histoire.
En plein coeur de Tel Aviv, entre les murs de l'université et dans les locaux du service de contre-espionnage (le Shabak, plus connu sous le nom de Shin Beth), l'enquête vous emmènera à la rencontre de nombreux personnages qui illustrent bien toute la diversité et la complexité de la société israélienne.

Ce polar politico-historique qui mêle la réalité à la fiction s'avére assez intéressant mais pour être totalement captivé il faudrait faire abstraction des petites faiblesses de l'intrigue parfois un peu nébuleuse, de quelques longueurs et surtout du fait que derrière cette histoire l'auteur ressasse son thème de prédilection, à savoir que l'histoire du peuple juif telle qu'on la connait n'existe pas. On appréciera ou pas ce point de vue.
L'écriture d'un polar facile à lire permet à Shlomo Sand non seulement d'exprimer ses opinions en critiquant certains aspects de la politique et de la mentalité israéliennes mais aussi de populariser ses idées déjà largement développées dans des essais souvent jugés trop indigestes par bon nombre de ses lecteurs.
Voilà un roman pas banal qui ne peut pas laisser indifférent.