La crête des damnés
EAN13
9791095718628
ISBN
979-10-95718-62-8
Éditeur
Agullo
Date de publication
Collection
AGULLO FICTION
Dimensions
20 x 14 x 2 cm
Poids
415 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

La crête des damnés

Agullo

Agullo Fiction

Offres

La Crête des damnés, c'est l'histoire d'un ado des quartiers sud de Chicago qui découvre le punk dans les années 1990. À travers les exploits et ruminations de Brian, ex-loser qui se rêve en star du rock, et de sa meilleure amie Gretchen, fan de punk et de bagarres aux poings, Meno décrit avec une grande justesse de ton les premiers émois amoureux, la recherche d'une identité entre désir d'appartenance et de singularité, les situations familiales complexes… et brosse au passage le tableau de ces quartiers et leurs démons : racisme, conformisme catholique, oppression de classe. L'âme du livre, c'est le punk, et comment la découverte de son message politique et social va bouleverser la vie de cet adolescent. Bourré de références à des groupes de punk et de rock, de cassettescompiles et de conseils pour se teindre les cheveux en rose, le livre est punk jusqu'à l'os, jusqu'à la langue : rebelle à l'autorité, brut et furieux. Comme J. D. Salinger avant lui, Joe Meno réussit le tour de force de faire sonner les mots et les tourments de cette génération dans une langue rythmique et crue, et son Brian Oswald est régulièrement qualifié de « Holden Caulfield moderne ». C'est une autre facette du Midwest qu'explore l'auteur dans ce roman, qui fait la part belle à l'énergie de la musique et à l'humour ironique de l'adolescence.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des libraires

par (Libraire)
24 octobre 2019

Un roman qui déchire

Chicago, 1990. Brian a 17 ans et il est toujours puceau. Brian adore le punk et il est fou amoureux de sa meilleure pote Gretchen mais il n'ose pas lui dire. Brian est émouvant et énervant comme tous les ados ...

Lire la suite

Commentaires des lecteurs

16 septembre 2019

Adolescence, États-Unis

De Joe MENO, j’avais beaucoup aimé "Le blues de la harpie", très lent. Puis vint "Prodiges et miracles" qui m’avait emporté par sa plume narrative. L’auteur change encore une fois complètement de décor : nous sommes à Boston dans une ...

Lire la suite