Illska. Le mal
EAN13 : 9791022601658
ISBN :979-10-226-0165-8
Éditeur :Anne-Marie Métailié
Date Parution :
Collection :BB NORDIQUE
Nombre de pages :608
Dimensions : 24 x 15 x 2 cm
Poids : 810 g
Langue : français
Langue originale : islandais

Illska. Le mal

De

Traduit par

Agnes et Omar se sont rencontrés par hasard à Reykjavik. Leur histoire d'amour tourne au drame lorsque Omar, fou de jalousie, brûle leur maison et quitte le pays. Quarante ans plus tôt, l'un des arrière-grands-pères de la jeune femme a tué l'autre, lors d'un massacre antisémite. Une introspection vertigineuse dans l'histoire du fascisme et ses avatars contemporains.

Eiríkur Örn Norðdahl (Auteur) a également contribué aux livres...

Heimska. La stupidité.

Heimska. La stupidité.

Eiríkur Örn Norðdahl

Anne-Marie Métailié

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 17,00 €
Illska Le mal

Illska Le mal

Eiríkur Örn Norðdahl

Points

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 8,90 €
EbookIllska / Le Mal, Le Mal

Illska / Le Mal, Le Mal

Eiríkur Örn Norðdahl

Anne-Marie Métailié

Indisponible sur notre site
En savoir plus sur Eiríkur Örn Norðdahl

Éric Boury (Traduction) a également contribué aux livres...

Ásta

Ásta

Jón Kalman Stefánsson

Folio

Précommande, réservé ou expédié chez vous le 05/09/2019 7,90 €
Miss Islande

Miss Islande

Auður Ava Ólafsdóttir

Zulma

Précommande, réservé ou expédié chez vous le 05/09/2019 20,50 €
Les Rois d'Islande

Les Rois d'Islande

Einar Már Guðmundsson

Zulma

Précommande, réservé ou expédié chez vous le 05/09/2019 9,95 €
L'affaire Benedikt Gröndal

L'affaire Benedikt Gröndal

Guðmundur Andri Thorsson

Gallimard

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 18,00 €
Ce que savait la nuit

Ce que savait la nuit

Arnaldur Indridason

Anne-Marie Métailié

En stock, expédié aujourd'hui 21,00 €
Treize jours

Treize jours

Arni Thorarinsson

Anne-Marie Métailié

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 21,00 €
En savoir plus sur Éric Boury

2 Commentaires 5 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

Islande, Lituanie, suspens

5 étoiles

Par .

Quel roman que celui-là ; quelle plongée il nous propose dans le monde moderne et sa folie !

Il nous propose bien sûr une réflexion sur le racisme actuel ; sur les parties d’extrême droite en Europe et comment ils s’habillent de frais ; sur la révolution des casseroles en Islande ; sur le couple et la place de l’enfant.

Mais c’est aussi un roman sur la dérive d’un homme, Omar : hacker à la petite semaine, violeur par inadvertance, pyromane sur un coup de colère. Un homme qui doute de lui, toujours, tout le temps. Je me suis attachée à cet homme déboussolé et sans repère, si ce n’est son amour extraordinaire pour Agnes et son fils, lui pardonnant tout et se rendant lui-même sur les traces du passé de sa femme.

Mais c’est avant tout un roman sur le silence : celui qui ne dit pas les exécutions sommaires des Juifs en Lituanie ; celui des points de suspension dans les dialogues entre les personnages ; celui qui règne entre Omar et Agnes.

Une lecture qui m’a toutefois mise mal à l’aise dans les premières pages, mais dont j’ai aimé la construction, les différentes voix qui se chevauchent.

Et le personnage d’Arnor, si attachant, finalement. Le coeur sur la main, cet homme…..

Un grand roman !

L’image que je retiendrai :

Celle des pensées de Snorri depuis sa naissance jusqu’à la fin du roman : un bébé qui nous raconte son monde et ses avancées en grandissant.

http://alexmotamots.wordpress.com/2016/02/04/ilska

5 étoiles

Par .

C'est son histoire familiale mouvementée qui a conduit Agnes Lukauskaite à s'intéresser à la deuxième guerre mondiale, au nazisme, aux sort des juifs, au racisme et, par extension, à l'extrême droite en Europe de nos jours. Des sujets qu'elle aborde dans son mémoire de licence pour lequel elle interviewe Arnor, un néo-nazi islandais avec qui elle entame une relation. Mais Agnes vit déjà en couple avec Omar et quand elle se retrouve enceinte, elle est dans l'impossibilité de déterminer qui est le père. Pourtant rien ne prédisposait la jeune fille à tomber amoureuse d'un néo-nazi, ni ses principes, ni ses convictions, et surtout pas ses origines. Agnes, en effet, est d'origine juive lituanienne. Fuyant le communisme ses parents ont quitté Jubarkas. Jubarkas où, durant la seconde guerre mondiale, les habitants ont aidé les Einsatzgruppen d'Hitler à exterminer tous les juifs de la ville et où Vilhelmas Lukauskas, l'arrière-grand-père d'Agnes a tué Izak Banai, son autre arrière-grand-père.

[Lire la suite ...]