Peindre, pêcher et laisser mourir
EAN13 : 9782330055974
ISBN :978-2-330-05597-4
Éditeur :Actes Sud
Date Parution :
Collection :ROMANS, NOUVELLES
Dimensions : 24 x 14 x 2 cm
Poids : 490 g
Langue : français
Langue originale : anglais

Peindre, pêcher et laisser mourir

De

Traduit par

Vendu par La Boîte de Pandore (Lons-le Saunier 39000)

23.00€

Logo plateforme

Ce livre est en stock chez 1 confrère du réseau leslibraires.fr,
Cliquez ici pour le commander

Peintre en vogue, pêcheur ardent, philosophe artisanal, Jim Stegner est embarqué dans un engrenage fatal le jour où il prend la défense d'une petite jument maltraitée. Retour de Peter Heller après La Constellation du chien. Action, fureur et poésie.

Peter Heller (Auteur) a également contribué aux livres...

La Constellation du Chien

La Constellation du Chien

Peter Heller

Actes Sud

En stock, expédié aujourd'hui 9,70 €
La constellation du chien

La constellation du chien

Peter Heller

Actes Sud

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 21,90 €
En savoir plus sur Peter Heller

Céline Leroy (Traduction) a également contribué aux livres...

Heather, par-dessus tout

Heather, par-dessus tout

Matthew Weiner

Gallimard

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 14,50 €
Nuit noire

Nuit noire

Adler Renata

L'Olivier

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 21,50 €
Un dernier verre au bar sans nom
En stock, expédié aujourd'hui 8,40 €
Parmi les loups et les bandits

Parmi les loups et les bandits

Atticus Lish

Buchet-Chastel

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 24,00 €
Un dernier verre au bar sans nom

Un dernier verre au bar sans nom

Céline Leroy

Cambourakis

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 24,00 €
Deux comédiens

Deux comédiens

Don Carpenter

10-18

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 7,50 €
En savoir plus sur Céline Leroy

Dossier relatif au livre "Peindre, pêcher et laisser mourir"

Nos coups de cœur de l'année 2015RSS Icon

La Brigade du rire

La Brigade du rire

Gérard Mordillat

Albin Michel

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 22,50 €
Pukhtu, Primo

Pukhtu, Primo

Doa

Gallimard

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 21,00 €
Sapiens, Une brève histoire de l'humanité
En stock, expédié aujourd'hui 24,00 €
Peindre, pêcher et laisser mourir
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 23,00 €
Someone

Someone

Alice Mcdermott

Quai Voltaire

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 21,00 €
Le conte de la pensée dernière

Le conte de la pensée dernière

Edgar Hilsenrath

Le Tripode

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 24,00 €
Les gens dans l'enveloppe (livre + CD)
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 22,00 €

Le dossier complet

3 Commentaires 4 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

"Action, fureur et poésie"

5 étoiles

Par . (La Boîte de Pandore)

Enorme coup de cœur avec ce livre au titre quasi "jimharrissonnien" !
Jim Stegner est un héros écorché vif comme on les aime. et comme les auteurs américains savent si bien les faire vivre. Ecorché vif depuis la mort de sa fille, il essaie d'oublier ce traumatisme par sa passion de la peinture et de la pêche.
Mais ce livre est plus qu'un livre de "nature writing" car c'est sans compter les éclats de violence et les réflexions philosophiques du héros qui l'entraîneront dans une histoire aux accents de roman noir...

Commentaires des libraires

4 étoiles

Par .

L'automne prend d'étranges couleurs sous la plume de Peter Heller. Des couleurs chaleureuses et teintées de bile noire s'infiltrent dans les pages comme dans le coeur du personnage principal.

Peintre écorché vif, passionné de pêche, profondément amoureux de la nature, Jim Stegner vit au Colorado. Témoin d'une maltraitance sur une jument, il commet un crime sur le responsable de cet acte odieux. Jim vit en marge de la société depuis le décès de sa fille, tuée par des dealers. Puis naît le délitement de son mariage, alors il vit dans un trou, de manière très solitaire.

Il a arrêté de boire depuis maintenant deux ans mais il vit toujours dans un microclimat détraqué. Son moteur c'est le chagrin, qui ne s'essouffle pas avec le temps. Il faut pourtant oublier la préoccupation du prédateur dans les bras de femmes, du modèle à la vieille copine.

Ce roman est à lui seul un grand tableau qui emmène dans des lieux nombreux et divers. Par une habile mise en abyme où le nom des différents tableaux de Jim ouvre chaque chapitre, rôde l'ombre d'une peur. Face à l'œuvre d'art, on cherche les indices de sa propre existence.

La violence semble le suivre à la trace et frappe sans aucun discernement et s'attaque à tout ce qui l'entoure: chevaux, amis, voisins. La panique est parfois une feuille de papier que l'on peut déchirer.

Peter Heller met en scène un début d'automne qui n'est que mouvement. Tel un peintre, il sublime la nature sauvage et raconte sous une plume lyrique teintée d'humour noir les turpitudes d'esprit du meurtrier. Le fait de tuer lie Jim à sa propre victime comme une communion dont il ne peut se défaire. Est-il devenu sa propre cible?

Dans la même veine que les romans de Jim Harrison, Peter Heller affine sa marque de fabrique dans une poésie contemplative mêlée d'action, tempo allegro.

Parution le 7 Octobre chez Actes Sud, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Céline Leroy.

4 étoiles

Par .

L'automne prend d'étranges couleurs sous la plume de Peter Heller. Des couleurs chaleureuses et teintées de bile noire s'infiltrent dans les pages comme dans le coeur du personnage principal.

Peintre écorché vif, passionné de pêche, profondément amoureux de la nature, Jim Stegner vit au Colorado. Témoin d'une maltraitance sur une jument, il commet un crime sur le responsable de cet acte odieux. Jim vit en marge de la société depuis le décès de sa fille, tuée par des dealers. Puis naît le délitement de son mariage, alors il vit dans un trou, de manière très solitaire.

Il a arrêté de boire depuis maintenant deux ans mais il vit toujours dans un microclimat détraqué. Son moteur c'est le chagrin, qui ne s'essouffle pas avec le temps. Il faut pourtant oublier la préoccupation du prédateur dans les bras de femmes, du modèle à la vieille copine.

Ce roman est à lui seul un grand tableau qui emmène dans des lieux nombreux et divers. Par une habile mise en abyme où le nom des différents tableaux de Jim ouvre chaque chapitre, rôde l'ombre d'une peur. Face à l'œuvre d'art, on cherche les indices de sa propre existence.

La violence semble le suivre à la trace et frappe sans aucun discernement et s'attaque à tout ce qui l'entoure : chevaux, amis, voisins. La panique est parfois une feuille de papier que l'on peut déchirer.

Peter Heller met en scène un début d'automne qui n'est que mouvement. Tel un peintre, il sublime la nature sauvage et raconte sous une plume lyrique teintée d'humour noir les turpitudes d'esprit du meurtrier. Le fait de tuer lie Jim à sa propre victime comme une communion dont il ne peut se défaire. Est-il devenu sa propre cible?

Dans la même veine que les romans de Jim Harrison, Peter Heller affine sa marque de fabrique dans une poésie contemplative mêlée d'action, tempo allegro.

Parution le 7 Octobre chez Actes Sud, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Céline Leroy.