Station eleven
EAN13 : 9782743637552
ISBN :978-2-7436-3755-2
Éditeur :Rivages
Date Parution :
Collection : Rivages. Littérature américaine
Nombre de pages :592
Dimensions : 20 x 14 x 3 cm
Poids : 462 g

Station eleven

De

Traduit par

Vendu par La Boîte de Pandore (Lons-le Saunier 39000)

22.00€

Logo plateforme

Ce livre est en stock chez 33 confrères du réseau leslibraires.fr,
Cliquez ici pour le commander

Dans un monde où la civilisation s’est effondrée suite à une pandémie foudroyante, une troupe d’acteurs et de musiciens nomadise entre de petites communautés de survivants pour leur jouer du Shakespeare. Un répertoire qui en est venu à représenter l’espoir et l’humanité au milieu de la désolation.

Le roman évènement de la rentrée littéraire, finaliste du National Book Award aux Etats-Unis, qui fera date dans l'histoire de la littérature d'anticipation.

Emily St. John Mandel (Auteur) a également contribué aux livres...

LES VARIATIONS SEBASTIAN polar 2015

LES VARIATIONS SEBASTIAN polar 2015

Emily St. John Mandel

Rivages

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 20,00 €
Dernière nuit à Montréal

Dernière nuit à Montréal

Emily St. John Mandel

Rivages

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 9,15 €
On ne joue pas avec la mort

On ne joue pas avec la mort

Emily St. John Mandel

Rivages

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 20,00 €
Image manquante

Dernière nuit à Montréal

Emily St. John Mandel

À Vue D'Oeil

Indisponible sur notre site
Dernière nuit à Montréal

Dernière nuit à Montréal

Emily St. John Mandel

Rivages

Indisponible sur notre site
En savoir plus sur Emily St. John Mandel

Gérard de Chergé (Traduction) a également contribué aux livres...

Dix petits nègres

Dix petits nègres

Agatha Christie

Le Livre De Poche Jeunesse

En stock, expédié aujourd'hui 5,50 €
Crimes sans importance

Crimes sans importance

Dave Zeltserman

Rivages

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 9,65 €
Dans les limbes

Dans les limbes

Jack O'Connell

Rivages

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 10,65 €
Dernière nuit à Montréal

Dernière nuit à Montréal

Emily St. John Mandel

Rivages

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 9,15 €
On ne joue pas avec la mort

On ne joue pas avec la mort

Emily St. John Mandel

Rivages

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 20,00 €
Tanger

Tanger

William Bayer

Rivages

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 10,65 €
En savoir plus sur Gérard de Chergé

Dossier relatif au livre "Station eleven"

Nos coups de cœur de l'année 2016RSS Icon

L'archipel d'une autre vie

L'archipel d'une autre vie

Andreï Makine

Seuil

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 18,00 €
Condor

Condor

Caryl Férey

Gallimard

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 19,50 €
Station eleven

Station eleven

Emily St. John Mandel

Rivages

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 22,00 €
La Toubabesse

La Toubabesse

Louis-Ferdinand Despreez

La Différence

Indisponible sur notre site
Sous la vague

Sous la vague

Anne Percin

Le Rouergue

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 18,80 €
Fraternels

Fraternels

Vincent Borel

Sabine Wespieser Éditeur

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 26,00 €
Petit pays

Petit pays

Gaël Faye

Grasset

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 18,00 €
L'amie prodigieuse, Tome 2 : le nouveau nom
En stock, expédié aujourd'hui 23,50 €

Le dossier complet

4 Commentaires 4 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

Parce que survivre ne suffit pas

4 étoiles

Par . (La Boîte de Pandore)

Dans ce roman, on suit les destins de différents personnages avant et après le Cataclysme, une épidémie de grippe qui a décimé la population mondiale. Une intrigue très bien menée autour d'un personnage central qui meurt pourtant dès le premier chapitre, et un subtil mélange entre roman noir, d'anticipation et bien d'autres choses encore...
L'auteur raconte la fin du monde, ou plutôt d'un monde, et pourtant, tout cela est curieusement plein d'espoir.

Un livre intrigant et déroutant : À découvrir absolument !

Commentaires des libraires

anticipation

3 étoiles

Par .

Commençons par ce que je n’ai pas aimé : le style, ou plutôt l’absence de style. C’est plat et sans relief, les phrases s’enchaînent et c’est tout.
Alors oui, l’idée de départ est intéressante : une troupe de rescapé-e-s qui joue Shakespeare et Beethoven après un cataclysme mondial, c’est original. Le fait d’alterner avant le jour J et après sur plus de 20 ans pour nous parler de la destinée de chacun des personnages permet de ne pas laisser de lecteur dans l’incertitude. Mais j’en demande plus, en général, à un roman.
Le Prophète m’a paru sans relief et sa fin bien arrangeante. J’ai même eu l’impression parfois que l’auteure inventait et déroulait les évènements au fur et à mesure, sans plan au préalable.
Bref, si j’ai passé un bon moment de lecture, ce roman reste pour moi en-dessous de La route et de Dans la forêt.

[Lire la suite ...]

station eleven

5 étoiles

Par . (Fontaine Villiers)

Imaginez un monde ou une grippe décime 99% de la population mondiale.

Imaginez un monde ou les villes et anciennes mégapoles sont désertées.
Difficile.

Le roman s'ouvre sur une représentation théâtrale d'une pièce de Shakespeare ou l'acteur principal, Arthur Leander, meurt sur scène, emporté par une crise cardiaque au sommet de sa carrière. Au même moment, une pandémie entame son processus fulgurant et meurtrier qui va aboutir à la quasi totale extinction de l'humanité. Vingt ans plus tard, alors que l'humanité n'est plus qu'un simple éparpillement de petites communautés, nous suivons l'histoire de plusieurs personnages qui ont plus ou moins croisé l'existence de l'acteur du début du roman. Tout semble lié à la vie hors norme de cet acteur, jusqu'au titre de cette bande dessinée réalisée par sa première épouse, station Eleven.

Toute notre civilisation repose-t-elle sur la seule technologie ? Que se passerait-il si tout cela venait à disparaître ? Car c'est bien de cela qu'il s'agit dans ce roman. En partie. Confrontée à une telle catastrophe l'humanité se contenterait-elle de survivre ? Nous aimons à penser que non et c'est ce message que l'auteure nous transmet à travers ce roman et cette symphonie itinérante. L'art, la poésie, la littérature, la musique participent plus qu'on ne le pense à notre survie.

Avec une maîtrise parfaite du récit, l'auteure semble tisser une toile subtile qui va relier toute l'histoire ainsi que les multiples personnages afin de les amener précisément ou elle le souhaite, à cette conclusion que survivre ne suffit pas.

4 étoiles

Par .

Toronto. Lors de la représentation théâtrale du Roi Lear l’acteur Arthur Leander s’effondre sur scène et meurt. Au même moment, une pandémie la grippe de Géorgie se propage à toute vitesse et décime presque toute la population mondiale. Deux personnes présentes à cette représentation vont survivre : un spectateur Jeevan et la petite Kirsten âgée de huit ans qui était sur scène.

Deux décennies plus tard dans un monde où tout ce qui existait avant n’est plus, Kirsten fait partie de la Symphonie Itinérante. Acteurs, musiciens, ils se déplacent dans la région du lac Michigan pour jouer Shakespeare ou Beethoven dans les villes (une ville est devenue un endroit où vivent quelques familles). Et même si l’insécurité est de plus en plus grande, ils continuent.

Avec des allers-retours entre passé et présent toujours très fluides, on suit Jeevan, Kisten et d’autres personnages sans jamais être perdu. Arthur Leander est celui qui les relie les uns aux autres. Si Kisten n’a plus aucun souvenir de son enfance et du monde tel qu’il existait, elle garde avec elle une bande dessinée dont le titre est Station Eleven qui lui a été donné par Arthur Leander.

Diablement efficace et addictif, il serait réducteur de ne parler que de roman d’anticipation ou de roman noir tant Emily St. John Mandel intègre plusieurs genres à merveille. Le souvenir, l'humanité (sa quasi-disparition et sa renaissance), l'art et sa beauté sont les principaux thèmes de ce roman qui jamais ne sombre dans la noirceur. Bien au contraire il est porteur d’espoir. Et les émotions sont bien présentes.

Des personnages attachants, une intrigue très bien menée, une belle écriture : les pages se tournent toutes seules. Un vrai et grand plaisir de lecture pour ce livre captivant !

" A certains moments, murmura Auguste, j'ai envie de me poser. Ça t'arrive d'y penser ?
- Ne plus voyager, tu veux dire ?
- Tu y penses, quelquefois ? Il doit bien exister une vie plus stable que celle-ci.
- Sûrement, mais dans quelle autre vie pourrais-je jouer du Shakespeare ?"