Grégoire C.

http://www.librairie-obliques.fr/

A la tête de la belle librairie Obliques depuis 2011.

par (Libraire)
10 septembre 2021

Roman de filles

C'est l'histoire de deux copines au tournant de leur existence. Sauf qu'elles ne le savent pas encore. Dans la vie, il n'y a pas de panneau clignotant pour vous avertir que tout va changer si vous acceptez de suivre votre amie entre l'Allemagne et la Suisse dans une Golf antédiluvienne qui tombe en morceaux.

C'est l'histoire de deux copines, et c'est l'histoire de leurs pères. Des pères trop encombrants, ou pas assez, des pères qui ne disent rien, des pères qui parlent trop et bien sûr, les pires, des pères qui partent sans se retourner.
Dans ce livre, il y a aussi une infirmière dévouée, des villageois italiens remontés, des Aperol Spritz en terrasse et pas mal de larmes. Des larmes de rire, des larmes d'émotion, laissées sur les routes d'Europe au cours de ce périple enchanté.

On ne va pas vous gâcher la surprise en révélant les rebondissements de cette histoire d'amitié et d'amour filial. Ce qu'on peut dire, c'est que chacun ou chacune se retrouvera dans les portraits plus vrais que nature de Betty et Martha, brossés par l'Allemande Lucy Fricke.

C'est un roman dans lequel on se sent bien, qui nous fait souvent rire, comme si nous étions assis à la même table de café que ces deux quarantenaires désabusées et attachantes. Thelma et Louise ? Non, répond Martha. "Thelma et Louise, elles étaient jeunes, sexy et opprimées. Regarde-nous, on n'est même pas opprimées."

C'est un livre de douce aventure, de petites vacances, qui parle de ces moments qu'on vole à la marche du quotidien et qui sont souvent plus importants que tout le reste.

Lucy Fricke a l'art de la réplique, l'œil de la psychologue, et elle nous livre ici un roman irrésistible que vous aurez envie de partager avec vos copines, vos mères et même vos pères.

19,90
par (Libraire)
25 août 2021

Sous les sunlights des tropiques

La littérature a eu son lot de losers magnifiques à l'humour mordant, de quadras désabusés, de pères et maris paumés dans les affres d'une moitié de vie qui ressemble de plus en plus à une demi-vie. En s'emparant de cette figure balisée, Philippe Marczewski a pris un risque certain mais a relevé le défi haut-la-main et revisité avec talent un modèle qu'on croyait éculé.

Au lieu d'être cynique, son héros est philosophe. Au lieu de se perdre dans le ressentiment et l'amertume, il se jette éperdument, bien qu'un peu malgré lui, dans une quête métaphysique insolite, à la recherche du tropical, oui, de ce qu'il y a d'authentiquement tropical dans ce monde, de ce qui fait qu'un corps, une attitude, une manière de vivre, est tropicale ou ne l'est pas. Absurde ? Qu'est-ce qui le serait moins ?

Au fil d'une aventure internationale, partie d'un jacuzzi du nord de la France pour filer vers la moiteur amazonienne, Marczewski fait porter à son personnage un regard en biais sur la vie et le monde. Il nous fait faire un pas de côté et développe sa thèse singulière avec un humour pince-sans-rire et un sens de la formule qui fait mouche.

Comme la jungle sud-américaine, torride et dangereuse, "Un corps tropical" est plein de richesses, peuplé de personnages ambigus, alternant les rythmes, de la torpeur à la course-poursuite, variant les ambiances, de l'ennui bureaucratique à la menace mortelle. C'est un roman plein, un roman qui déborde de générosité et d'esprit et une fois que vous l'aurez refermé, on peut vous garantir que vous ne regarderez plus les palmiers en plastique de Center Parc de la même manière.

Actes Sud

22,00
par (Libraire)
20 mai 2021

Dans le feu de l'action

Après "Céline", qui explorait les confins du parc de Yellowstone, l'auteur baroudeur vous embarque à bord d'un canoë de six mètres pour descendre plus de 400 kilomètres d'une rivière canadienne. Problème : un feu de forêt menace et le compte à rebours commence dès la première page.
Les deux héros de ce livre, deux étudiants liés par une amitié indéfectible, se retrouvent confrontés aux choix vitaux imposés par l'urgence.
On retrouve ici l'écriture magnifique de Heller, sa connaissance précise de la nature, faune, flore, relief, rivière, et surtout son don inimitable pour construire une intrigue palpitante dans ce décor féérique.
"La rivière", c'est une histoire poignante, de survie, d'amitié et de rédemption. C'est une tragédie humaine racontée au cœur de cette petite fin du monde.
Un roman exceptionnel !

par (Libraire)
7 avril 2021

Bel hommage

Une adaptation graphique qui rend un merveilleux hommage à cette biographie émouvante d'Idiss, immigrée juive au cœur de la grande guerre.
Que vous ayez ou non lu le récit original de Badinter, vous serez ému et bouleversé par ce destin tortueux, évocateur de cette période sombre de l'Histoire.

par (Libraire)
7 avril 2021

On prend -presque- les mêmes et on recommence !

Ah ! Voilà un livre comme on a besoin d'en avoir sous la main : une lecture feel good, marrante et addictive.

Dans ce second volume, on prend -presque- les mêmes et on recommence ! On y suit Camille avec son nouveau compagnon fou amoureux, sa meilleure amie en jeune mère épanouie et toute une myriade de nouveaux personnages hauts en couleur. Seule notre héroïne maladroite ne semble pas trouver sa place dans ce bonheur trop parfait. Mais sa rencontre avec le troisième âge va la bousculer plus encore, pour le meilleur et pour le pire.

A lire sans modération en cas de coup au moral ou de passer du bon temps.