Clément T.

Dernier commentaire

Les Furtifs
25,00
par (Libraire)
15 mai 2019

Briser les chaînes

... du langage, des individus, de l'argent. D'entrée de jeu et pour être honnête, Damasio, ça fait du bien. Le langage est un outil si commode et usé qu'on en vient souvent à n'y penser que comme à un outil, justement, qui sert un but mais n'est pas - ne devrait pas être - bien intéressant en soi : la plupart des ouvrages qui me restent en mémoire utilisent l'écrit comme un simple moyen de donner une information. La Volte semble éditer quelques-unes des personnes qui pensent que, non, le langage ne sert pas qu'à ça, et oui, on peut faire beaucoup plus avec des mots.

Vous qui entrez ici, abandonnez votre dictionnaire, votre précis de grammaire et tout préjugé quant à la langue française, car ils n'ont plus cours en ces pages. Laissez-vous porter par le flux, attachez-vous aux personnages, et ne vous formalisez pas de ce que l'auteur, parfois, s'écoute parler, enfin ! se lit écrire : le jeu en vaut le chandelier. Et c'est le seul roman que j'ai lu qui rassemble des poèmes sous contraintes et des personnages discutant d'écriture sous contrainte ! La muse en abyme est prodigue de décou vertes, et plutôt mûres avec ça.