• entrez ici, vous êtes ailleurs...

Conseil de lecture

Brexit Romance

Brexit Romance

De Clémentine Beauvais
En stock, expédié demain En stock, expédié demain 17,00 €
Conseillé par Valérie S.. (La Boîte de Pandore)
jeudi 23 août 2018 5 étoiles

Cela fait un an que le Brexit a été voté et que certains jeunes londoniens se désespèrent de ce vote. Alors, Justine Dodgson a eu une idée : créer une start-up qui organiserait des mariages blancs entre Français et Britanniques pour que ces derniers obtiennent un passeport européen. Tout a l'air de bien se goupiller puisqu'elle a déjà réussi à organiser le (faux) mariage de son frère avec une jeune française.
Mais quand son chemin va croiser celui de Marguerite Fiorel, jeune soprano de dix-sept ans et de son professeur de chant communiste Pierre Kemenev, les choses vont se gâter. Justine va devoir organiser le mariage de Marguerite et d'un jeune lord anglais d'extrême-droite, au nom digne de figurer dans un roman de Jane Austen parfumé à la sauce Harlequin : Cosmo Carraway. Et aussi celui de Pierre avec une américaine pragmatique.
Mais le cœur a ses raisons, etc. et même si on se marie «pour de faux», les sentiments s'emmêlent et s'en mêlent. Marguerite aime Cosmo, qui ne l'aime pas et qui est un petit cachottier ; Justine et Pierre s'aiment mais font tout pour ne pas le voir et jouent au chat et à la souris.

Comment va donc se terminer ce mélange de quiproquos ?

Bien, je vous rassure.

Brexit Romance, ça sonne comme le nom d'un cocktail, ça a un petit goût acidulé, pour parler de choses légères et graves comme l'amour ou la politique.
J'ai adoré cette comédie en quatre actes, fraîche comme un frappuccino vanille, légère comme un air de Mozart,  pas du tout «niche» (expression que j'ai apprise en lisant ce livre), et pleine de trouvailles stylistiques (Clémentine Beauvais adore insérer dans le texte les conversions sur les téléphones ; et vous apprendrez aussi toutes les nuances de l'emploi du fair enough et de plein d'autres expressions anglaises). L'auteure ose une intrigue assez rocambolesque, avec Marine Le Pen en guest (!), mais elle retombe très gracieusement sur ses pieds.

On retrouve le même humour que dans Les Petites Reines et Songe à la douceur. (mention spéciale à sa description d'une soirée club lecture-vin-crochet pas piquée des hannetons). Et je ne remercierais jamais assez l'auteure qui me fait un peu mieux comprendre les mœurs de la génération Y, instagrammée, facebookée, tinderisée et googleisée à souhait.