La fabrication des chiens, 1889, roman
20,00
par (Libraire)
22 juillet 2020

Louis Daumale a été engagé comme apprenti journaliste au Figaro. Nous sommes en 1889, il a 19 ans et il vit à Paname depuis peu. Tout un monde s'offre à lui, la fin d'un siècle, certes, mais aussi la promesse de grands progrès.
Au gré des rencontres, parfois avec des personnalités telles que Huysmans, Verlaine ou le docteur Charcot, c'est toute la société parisienne qui défile devant ses yeux, l'instantané d'une époque : l'exposition universelle, la mode de l'occultisme, la condition des femmes, la misère, la foi dans le progrès, la mode de «l'angliche»...
Le jeune homme remarque également l'omniprésence du chien, et surtout celle du chien de luxe, dit «de race», dans les bras des riches bourgeoises. Les cabots sont partout, et la façon dont on les traite est le reflet de la considération des hommes envers leurs semblables.
Même la Louve, cette femme inquiétante que Louis rencontre à plusieurs reprise, est accompagnée de cet animal...
Et si l'Histoire n'était qu'un éternel recommencement ?
Ce roman permet d'explorer différentes pistes de réflexion à travers un angle canin et original. L'observation de ce siècle finissant via les yeux d'un pseudo candide peut peut-être permettre d'éclairer l'avenir.
Une suite est prévue courant 2021, et on a hâte de découvrir les nouvelles aventures de Louis Daumale, en 1899 !

Là où chantent les écrevisses
par (Libraire)
23 janvier 2020

Le vilain petit canard...

Ça vous dit d'aller là où chantent les écrevisses ?
C'est en Amérique, en Caroline du Nord, dans une petite ville bordée par une zone marécageuse, où habite Kya, la petite dernière d'une famille nombreuse. Le jour où sa mère claque la porte, victime une énième fois des coups de son mari, c'est tout le clan qui éclate et la petite fille doit vivre seule dans un taudis en plein milieu des marécages.
Le truc, c'est de ne pas se faire attraper par les services sociaux, qui voudront l'emmener à l'école ou la faire partir de chez elle. Devenant insaisissable, elle survit en vendant sa pêche. Elle devient «la fille des marais», redoutée par la population locale.
Sa rencontre avec Tate, un garçon qui va lui apprendre à lire, va bouleverser son existence. Et le vilain petit canard risque de se transformer en magnifique cygne...
Avec son héroïne rebelle et son histoire romanesque et cinématographique à souhait remplie de myriades d'oiseaux au sein d'ne nature luxuriante, Delia Owens nous offre un premier roman efficace, attachant et proposant quelques surprises... Mais chut.

Ici n'est plus ici
21,90
par (Libraire)
30 novembre 2019

Un roman choral où tout converge vers un grand pow wow organisé à Oakland, près de San Francisco. Tommy Orange raconte la nation indienne contemporaine, entre fierté et désespoir. Un texte magnifique et sans concession.

La Crète des damnés
22,00
par (Libraire)
24 octobre 2019

Un roman qui déchire

Chicago, 1990. Brian a 17 ans et il est toujours puceau. Brian adore le punk et il est fou amoureux de sa meilleure pote Gretchen mais il n'ose pas lui dire.
Brian est émouvant et énervant comme tous les ados en fait.
Un roman gentiment punk, bourré de références musicales et cinématographiques (enfin surtout des films d'horreur) et déjanté qui raconte les doutes, les peines, les bêtises et les joies d'un presque adulte qui n'a pas trop envie de grandir mais un peu quand même.

DATABIOGRAPHIE
19,00
par (Libraire)
14 septembre 2019

Attention OLNI

Lire ce livre implique de rentrer dans le délire particulier de l'auteur.
Charly Delwart se pose beaucoup de questions, du genre «D'où viens-je ? Où vais-je ? Dans quelle étagère...?», ce qui l'a amené à s'intéresser aux little data de sa vie, en opposition aux big data. Il a ainsi fait des statistiques sur différents détails de sa vie familiale, de ses loisirs, de sa santé, etc.
Primo, si vous avez envie de lire un livre avec peu de texte et beaucoup de graphiques (de très beaux graphiques par ailleurs), ce livre est fait pour vous.
Secundo, ce délire s'avère n'être pas si fou que cela, il devient presque poétique, et invite également le lecteur à réfléchir sur sa propre vie.
Un Objet Littéraire Non Identifié mais parfaitement quantifié.