Jeu blanc
EAN13 : 9782889274604
ISBN :978-2-88927-460-4
Éditeur :Zoé
Date Parution :
Collection :ECRITS AILLEURS
Nombre de pages :256
Dimensions : 21 x 14 x 1 cm
Poids : 362 g

Vendu par La Boîte de Pandore (Lons-le Saunier 39000)

20.90€
Cloîtré dans un centre de désintoxication, Saul Indian Horse a décidé de raconter son histoire : son enfance au cœur du Canada, bercée par les légendes et les traditions ojibwés, rythmée par la récolte du riz et la pêche ; son exil à huit ans avec sa grand-mère, suite à un hiver particulièrement dur ; son adolescence, passée dans un internat où des Blancs se sont efforcés d’effacer en lui toute trace d’indianité. C’est pourtant au cœur de cet enfer que Saul trouve son salut, grâce au hockey sur glace. Joueur surdoué, il entame une carrière parmi les meilleurs du pays. Mais c’est sans compter le racisme qui règne dans le Canada des années 1970, même au sein du sport national.

On retrouve dans Jeu blanc toute la force de Richard Wagamese, son talent de nature writer et sa capacité à retranscrire la singularité et la complexité de l’identité indienne, riche de légendes, mais profondément meurtrie. Le roman a d’ailleurs été récompensé par le Burt Award for First Nations, Métis and Inuit Literature.

Richard Wagamese (Auteur) a également contribué aux livres...

Les étoiles s'éteignent à l'aube / roman
En stock, expédié lundi 7,50 €
Les étoiles s'éteignent à l'aube
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 20,00 €
En savoir plus sur Richard Wagamese

4 Commentaires 5 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

à vous mettre sans dessus dessous !

5 étoiles

Par .

Sans révolutionner le genre, on est bouleversé en lisant ce récit poignant ET tourneboulant ! C'est forcément un coup de cœur dans les entrailles (!) tant c'est touchant sans le piège de l'émotivité mais attention, c'est aussi perturbant de sincérité, délicatesse et de "non larmoiements" quand bien même on a la fibre émotive ... mais accrochez vous car la vie n'est pas sans tourments !
Si vous avez aimé "Into the wild" et "Mille femmes blanches"...

hockey, Indien d'Amérique

5 étoiles

Par .

Ce second roman traduit en français de cet écrivain ojibwé est édité par une maison d’éditions Suisse, les Editions ZOE.

Encore une fois, il est question d’un jeune garçon ojibwé abandonné. Cette fois-ci, Saul se retrouve dans un pensionnat tenu par des religieux qui non seulement n’aiment pas les enfants, mais détestent les indiens, ce qui n’est pas rare dans les années 1960. S’en suivent mauvais traitements et suicides de certains pensionnaires.

Heureusement, Saul adore jouer au hockey et sait lire les faiblesses de ses adversaires.

Engagé dans une toute jeune équipe d’ojibwé, il se fait remarquer par un sélectionneur national, mais ses matchs avec l’équipe blanche se passent mal. Et Saul fuit, il passera sa vie d’adulte à fuir.

J’ai aimé de nouveau découvrir des rites ojibwés ancestraux mais peu oubliés. J’ai aimé découvrir une communauté indienne soudée et vivante. Et je me dis que ces gens ont de la chance de vivre sur la terre de leurs ancêtres à la culture si riche.

Si comme moi vous n’aimez pas le hockey ou n’y comprenez rien, n’aillez pas peur, les parties se lisent très bien.

Mais l’auteur montre aussi que cohabitation entre natifs et blancs est impossible. triste constat.

L’image que je retiendrai :

Celle des crachats que reçoivent les joueurs sur le banc. Non mais sérieusement : des crachats ?!

à vous mettre sans dessus dessous !

4 étoiles

Par .

Sans révolutionner le genre, on est bouleversé en lisant ce récit poignant ET tourneboulant !
C'est forcément un coup de cœur dans les entrailles (!) tant c'est touchant sans le piège de l'émotivité mais attention, c'est aussi perturbant de sincérité, délicatesse et de "non larmoiements" quand bien même on a la fibre émotive ... mais accrochez vous car la vie n'est pas sans tourments !
Si vous avez aimé "Into the wild" et "Mille femmes blanches"...

Un roman qui mérite de ne pas rester confidentiel

4 étoiles

Par .

Saul Indian Horse doit raconter son histoire, celle de ces indiens du Canada dont l’identité a été « violée ».
Il doit se raconter pour sauver son âme, mais aussi, le lecteur le comprend, pour sauver l’âme du Canada.
Séparé des siens, comme bien d’autres enfants de la tribu des ojibwé, il est « éduqué » dans un pensionnat qui broie son identité première.
L’enfant trouve son salut dans ses prédispositions exceptionnelles pour le hockey sur glace qui lui permettent de s’évader. Mais l’adulte doit faire face à ses fantômes…
Ce livre d’un indigène a été un véritable coup de poing pour la société canadienne. On sent un romancier libéré, qui nous emmène dans sa culture indigène pour mieux nous faire comprendre la douleur vécue par nombre d'indiens du Canada

Guillaume Houdan